Pourquoi mes thuyas brunissent ? 2/2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons évoqué il y a quelques jours les attaques parasitaires qui causent le brunissement et le dépérissement des thuyas. Les attaques cryptogamiques (champignons) sont elles aussi souvent à l’origine des maladies dont souffrent cette espèce.

 

  1. Le « Phytophtora cinnamoni »

Ce champignon se propage par les racines et par les plaies des arbustes.

Malheureusement, il n’y pas de traitement curatif efficace. Il faut arracher les pieds malades, traiter le sol et les pieds non atteints avec un fongicide. Cette intervention doit être répétée plusieurs fois au cours de la saison.

A noter : le paillage permanent et les écorces de pins peuvent favoriser le développement de ce champignon.

 

2. Le « pourridié »

 

 

 

 

 

 

Ce champignon jaune, parfois brun, forme des touffes serrées aux pieds des souches. Il s’attaque aux racines et provoque le dépérissement de la plante.

On remarque sa présence par un feutrage blanchâtre très dense et une forte odeur de champignon sous l’écorce, au niveau du collet ou au départ d’une grosse racine.

Il n’existe pas de traitement possible. La seule solution est l’abatage et l’élimination totale des souches.

 

 

3. La « Dydimascella Thujina » 

Cette maladie frappe surtout le Thuja Plicata et sa variété Atrovirens.

Des coussinets marron d’1 millimètre de diamètre apparaissent sur la face supérieure des ramules. Ils deviennent bruns foncés en quatre semainesIl n’existe pas de traitement connu pour la combattre.

A noter que l’excès d’eau favorise l’apparition de cette maladie.

 

 

4. Le « Chancre Cortical du Cypres » (Coryneum cardinale)

Le Coryneum cardinale est nuisible aux thuyas et aux cyprès plantés en haie.

Cela s’explique facilement lorsqu’on sait que ce champignon s’introduit par les plaies de taille. Au début de l’attaque, les rameaux de la base se dessèchent lentement puis roussissent. La maladie progresse vers le sommet, et les arbres sont alors la proie des scolytes et des buprestes qui attaquent le bois.

 

Comme nous l’avons vu pour les attaques parasitaires, les solutions ne sont pas nombreuses pour lutter contre ces champignons. La meilleure des choses à faire est certainement d’être attentif aux premiers signes du brunissement, et de traiter ce qui peut l’être rapidement.

Vous avez manqué l’article sur les attaques parasitaires ? Retrouvez-le ici

 

Partager sur:

Les commentaires sont fermés.